Montpellier. La rue, c'est bon pour la santé.


Car la santé est malade !
Les symptômes ? 
Suppression de postes dans les hostos. Fermeture de services, de maternités... Souffrance au travail pour le personnel sous pression perpétuelle. Et bien sûr, dégradation lamentable d'un service public indispensable. 
Le diagnostic ?
Attaque aiguë  de capitalisme libéral  pour rentabiliser en vue de privatiser.
Les remèdes ?
La mobilisation des salarié-es et des usagers !

            Dessin de JERC (www.facebook.com/jercdessin)
C'est ainsi qu'
à Montpellier nous nous sommes retrouvés à plus de 500 dans la rue
à l'appel de la CGT, de Solidaires et de FO.
Outre le personnel hospitalier et celui des cliniques privées, le secteur médico-social était lui aussi présent, en particulier le personnel en grève de l'IME La Pinède. Et dans le cadre de la défense du service public, les salarié-es du Collège de La Croix d'Argent s'étaient mobilisés contre la réforme des collèges et pour la baisse des effectifs par classe.


À paris, ils étaient au moins 30 000, 1500 à Marseille, 1000 à Perpignan.
Cette journée du 7 mars fait suite à celle du 8 novembre dernier. Elle montre à la fois l'importance du malaise qui règne dans le secteur de la santé, et la nécessité de poursuivre la mobilisation en mettant l'accent sur la convergence de toutes et tous en défense des services publics.
dessin de JERCwww.facebook.com/jercdessin

Voir aussi (cliquez sur les images) :


http://npaherault.blogspot.fr/2016/11/sante-par-milliers-dans-la-rue.html

http://npaherault.blogspot.fr/2017/02/sante-preparons-le-7-mars.html

http://npaherault.blogspot.fr/2017/02/sante-preparons-le-7-mars.html

https://2.bp.blogspot.com/-hkLoxSYnu6g/WLr5ALvb5iI/AAAAAAAAELY/5URWXTPAyJMesYMZeFYvhb9Zr6J5prsigCLcB/s1600/tract7mars.png%20style=
Correspondant NPA34